in

Les obsessions numériques des politiques

Juste après l’assassinat de Samuel Paty,  un grand nombre de personnalités politiques françaises s’est lancé dans un concours de déclarations fracassantes contre les réseaux sociaux en maniant, comme à son habitude, les fantasmes et les obsessions. Anonymat, pseudonymat, loi à voter… tout y est passé pour donner le sentiment d’agir et mettre une fois de plus la poussière du manque de moyens de la justice en France sous le tapis. Décryptage avec Fabrice Epelboin, Damien Douani et Bertrand Lenotre.

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Numérique : le grand pantouflage

Un Facebook ça Trump énormément